Port-au-Prince, le lundi 14 août 2017.- Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, accompagné de la première dame, Madame Martine Moïse, a pris part, ce lundi 14 août, sur l’Habitation Norman Demezi, à Mont-Rouge, section communale de Plaine du Nord, aux activités de commémoration des 226 ans de la cérémonie du Bois Caïman, qui s’est déroulée dans la nuit du 13 au 14 août 1791.\
En présence du maire de la commune de Plaine du Nord, Monsieur Paul Willa, de parlementaires du Nord, d’autorités locales et de représentants de divers secteurs de la vie nationale et d’organisations, le Chef de l’Etat a salué la mémoire de Boukman ainsi que celle des ancêtres qui ont permis à Haïti d’envoyer le signal de la liberté aux peuples opprimés du monde entier.
« Nous avons la responsabilité de tenir haut ce flambeau de la liberté et de la transmettre à nos fils et à nos filles. Nous avons une grande histoire à préserver « , a déclaré le Président Jovenel Moïse qui a rappelé les prouesses des esclaves en vue de se libérer du joug de la colonisation et de l’esclavage.
Il croit que la cérémonie du Bois Caïman est un bel exemple de solidarité et d’union nationale entre des hommes et des femmes partageant les mêmes préoccupations pour la terre ou ils avaient été transplantés.
Tout en saluant le message de sincérité du Bois Caïman, le Chef de l’Etat a profité de cette commémoration pour dénoncer la corruption qui gangrène l’Etat. Il a conclu pour demander aux acteurs concernés de créer un cahier de charges en vue du développement et de la valorisation de ce haut lieu de liberté.
Le maire de la commune de Plaine du Nord a affirmé que la cérémonie du Bois Caiman représente pour les Haïtiens un moment de joie, une occasion unique où les Haïtiens peuvent se réunir pour trouver ensemble des solutions aux problèmes auxquels ils font face. Il a plaidé pour une réhabilitation du congrès du Bois Caïman.
De leurs côtés, les sénateurs du département du Nord, les honorables Nawoon Marcellus, Dieudonné Luma Étienne et Jean Marie Ralph Féthière, ont tour à tour posé des questions sur la route qu’ont parcourue les Haïtiens depuis Bois Caïman, des failles existant au niveau de nombreux secteurs comme la santé, l’éducation et les infrastructures publiques.
« Nous pouvons être en désaccord et travailler ensemble en vue de donner la bonne direction au pays », a déclaré l’un d’eux, le Sénateur Nawoon Marcellus qui s’est exprimé après les propos du député de la circonscription Milot/Plaine du Nord, l’honorable Claude Lesly Pierre.
Ce dernier a parlé du courage et de la conviction de François Duty Boukman. Il a parallèlement profité salué la bonne intention du Président de la République d’imprimer au pays de nouvelles orientations.
Le Ministre de la Culture et de la communication, Monsieur Limond Toussaint, a pris la parole en cette occasion pour saluer le travail des ancêtres. Il a aussi renouvelé son soutien au travail des vodouisants et de tous ceux et toutes celles qui luttent en vue de permettre aux jeunes du pays de découvrir le patrimoine identitaire d’Haïti.
La cérémonie de commémoration des 226 ans du Bois Caïman en ce lundi 14 août 2017 a été marquée par la lecture par l’ancien Premier ministre, Evans Paul, de la Déclaration du Bois Caïman, héritage de la liberté.
Publicités