Le Président de la République, son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, a tenu une conférence de presse, le mardi 6 février 2018, au Palais national, pour présenter le bilan de sa première année à la Magistrature suprême de l’État, tout en dégageant des perspectives, dans plusieurs domaines, pour relancer définitivement le pays sur la voie du changement et du développement durable.

Cette conférence de presse-bilan a été l’occasion pour le chef de l’État d’exposer les grandes actions entreprises par son Administration durant cette période, visant, entre autres, à redonner espoir aux citoyens et à replacer le pays sur la carte des investissements. Des actions qui participent de sa vision de promouvoir un développement endogène dans le pays, en assurant une saine gestion des ressources de l’État.

Outre les grands travaux d’infrastructures, durant cette première année, sous le leadership du Président Jovenel Moïse, le pays a fait un pas important dans la prévention et la lutte contre la corruption, grâce aux nombreuses mesures adoptées pour initier la réforme de l’administration publique et offrir plus de services à la population.

Réitérant sa volonté de continuer à mettre l’État au service de la population, le Président de la République a également souligné les avancées faites en matière de réhabilitation de l’environnement. La mise en place de 14 centres de germoplasme à travers tout le pays, dont 2 sont pratiquement terminés, constitue un volet important de ce grand projet qui vise à intégrer les jeunes en insérant dans le curriculum scolaire, dès l’année académique 2018-2019, des cours sur la question environnementale.À cet effet, le chef de l’État entend œuvrer pour combler le déficit de 15 000 salles de classe accusé par le système éducatif afin de mieux lutter, par l’éducation, contre les discriminations et l’exclusion sociale. La participation annoncée de l’État dans l’éducation préscolaire qui repose à 100 % sur le secteur privé, répond aussi à cette vision de construire l’avenir et un autre pays plus juste et plus équitable pour tous.

La création des Centres de réception et de livraison des documents d’identité, dont 22 sont déjà opérationnels, et le programme « Konte m mwen konte », devront permettre un meilleur contrôle de la démographie en vue de faciliter les actions de l’État. Aussi, le numéro 1 de la Nation croit qu’il est urgent de lancer une caravane dans les trois prochains mois, pour identifier tous les Haïtiens sans exception.

La question énergétique a également été au menu des points abordés par le Président Moïse, pendant cet exercice démocratique. Il a insisté sur la nécessité d’alimenter le pays en courant électrique 24/24. Pour y parvenir, le Président de la République a informé que des appels à manifestation d’intérêts ont déjà été lancés pour les villes à petite consommation d’électricité, en attendant ceux prévus pour les villes à forte consommation. Entre-temps, d’autres sources d’énergies plus propres continueront à être explorées par l’État haïtien.

La Première année du quinquennat de Son Excellence, Monsieur Jovenel Moïse, bien remplie, aura permis de mettre en place les structures nécessaires pour relancer le pays et offrir de meilleures conditions de vie. Ces actions qui rentrent dans sa vision de redonner sa fierté au peuple haïtien nécessitent une participation active de toutes les forces vives de la nation. D’où son appel persistant à l’unité afin de mieux construire un meilleur avenir pour les générations actuelles et futures.

 

 


 

 

Publicités